Quand tu deviens maman dans la vie pratique, tu te rends compte de toutes ces choses que tu ne savais pas. Normal, tu me diras comment savoir ce qu’on a pas encore vécu ? Tu as bien lu quelques livres, entendu toutes les théories possibles existantes…tu t’es fais ta petite idée sur certaines choses, tu crois dur comme fer en certaines autres…

La fin de la grossesse

Tu as flippé pendant huit mois et demi de souffrir pendant l’accouchement, de ne pas pouvoir avoir ta péridurale, ou qu’elle foire. Tu ne savais pas que les deux dernières semaines tu ferais tout ce qui est en ton pouvoir pour faire sortir cette chose de ton corps et pouvoir le récupérer. Telle une warrior , tu es maintenant prête à souffrir une bonne fois pour que ce long calvaire prenne fin ! Qui l’eût cru ?

La péridurale

Si tu as visité la maternité de ton hôpital avant d’accoucher, tu as vu la salle d’anesthésie. Tu as vu l’aiguille dans son sachet. Ou plutôt l’épingle à tricoter qu’on va t’enfoncer dans les vertèbres entre deux contractions. Et ben, tu ne savais pas que tes contractions seraient si douloureuses, qu’à côté de ça, la péridurale c’est du pipi de chat. Tu seras tellement concentrée pour ne pas bouger hurler, pendant que ton utérus essaie de te tuer qu’en fait , tu ne sens rien ! T’aurais pu le croire ça ? Moi, jamais !

Rentrer à la maison

Tu ne savais pas que tu allais devoir lire le mode d’emploi du Maxi-Cosy sur le bord du trottoir et te demander comment faire tenir un bébé dedans. Tu ne savais pas que ranger ta valise, trier tes cadeaux et commencer à utiliser tout le matériel de ta liste de naissance, ça te rendrait chèvre. Là tu t’es rendue compte que ton chauffe biberon était trop lent, que ton stérilisateur n’était pas pratique et que même aux biberons, tu n’y comprendrais rien. Le kit Avent et ses tétines à trois positions. Sérieusement ?

Le manque de sommeil

Tu savais que tu n’allais pas beaucoup dormir, qu’il fallait nourrir la bête toutes les trois heures. On t’avait assez prévenue. Enfin non pas assez. Mais, tu ne savais pas qu’il allait dormir sur toi toute la nuit, qu’en fait, il fallait trois mois pour qu’il régule son rythme biologique et reconnaître le jour de la nuit. Tu ne savais pas, à quel point, trois mois sans dormir, c’est LONG. Tu ne savais pas qu’on allait te demander tous les deux jours en regardant  ta tronche de déterrée :  « Est- ce qu’il fait déjà ses nuits ? »

La diversification

Tu savais qu’à un moment donné tu allais devoir donner de la nourriture décente, et lui acheter des légumes et des fruits. Mère modèle, tu as acheté ton premier baby cook à deux compartiments ! Tu ne savais pas qu’en fait tu allais passer ton temps à éplucher des fruits et des légumes, et les découper en petits cubes de un centimètre sur un centimètre (sinon ça ne cuit pas), et le nettoyer en démontant toutes les petites pièces. Tu ne savais pas non plus, qu’en fait tes compotes ne seraient jamais aussi bonnes que tu l’aurais voulu, et que tu finirais par acheter des petits pots Hipp Bio. Tu ne savais pas non plus qu’au moment de manger, c’était toujours trop chaud ou trop froid. Et que 400 grammes de légumes à faire manger avec une mini-cuillère , c’est long…très long !

 

Et toi ? Dis moi que tu as souvent été à côté de la plaque !

Illustrations par Nathalie Jomard dont je suis une grande fan et admiratrice pour son talent et son humour.

EnregistrerEnregistrer

Elodie