Ah ce que j’aimerais redevenir une enfant et faire tout ce que je voudrais, sans me préoccuper de ce que les autres pensent.
Souvenons ensemble pourquoi c’est si cool d’être un enfant.

Les attitudes

Tout ce qu’il fait avec sa spontanéité d’enfant heureux de vivre, nous l’avons malheureusement perdu. La preuve, c’est que tu n’oserais pas le faire toi-même. C’est tellement incroyable, tu te rends compte, qu’en fait, tous les connards du monde ont, un jour, été des enfants qui aimaient la vie et les gens.

  • Prendre ce qu’il lui plaît dans les rayons pour le ranger plus tard ailleurs. Tu serais déjà fiché dans toutes les grandes surfaces comme cleptomane toqué
  • Quand il est fatigué, lui il s’assoit, où il se couche. Par terre, au milieu de n’importe où, ça change quoi ? Il peut le faire dans son salon. Toi tu ne peux pas.
  • Pleurer quand il ne peut pas avoir ce qu’il veut. On connait tous ces moments embarrassants. Tu t’imagines hurler à la caisse en pleurant parce qu’ils n’ont plus ta taille ? Allo, sécurité?
  • Jouer avec tout, tout le temps. La salière, la poivrière, les cure-dents, les serviettes. La déco chez belle-maman, (qui compte déjà quelques vases en moins)
  • Regarder tout de très très près. La télé, les livres, ton nez, l’oreille du chien, le bobo de la petite fille. Promiscuité 1000%, bulle de protection personnelle : 0%. Non, il n’a pas besoin de lunettes, il ne conçoit pas encore la notion de distance. Essaye un peu de faire ça…
  • Il n’a pas de filtre entre ce qu’il voit et ressent et ce qu’il dit ou fait : BERK PAS BON !!! Jette ce qu’il n’aime pas par terre. Te crie MAMAAAN CACAAAAA. Non maman, PAS ENVIE. Tu t’imagines bien que tu peux difficilement crier en réunion : C’EST DE LA MERDE VOTRE TRUC !!! Dire à ton PDG : NON PAS ENVIE !!! Où jeter tes dossiers par terre parce que tu ne veux pas travailler. Oui tu aimerais je sais ! Mais on ne peut pas !
  • Sourire à tout le monde tout le temps et juste comme ça. Tu serais vite qualifiée d’illuminée sous substances.

Le premier degré

Les enfants doivent déjà assimiler des milliers de mots et de concepts qui nous paraissent à nous tellement évidents. Pourquoi faire compliqué quand pour lui tout est si simple ?

  • Le soir, on fait dodo parce qu’il fait noir et qu’il y a la lune et qu’on dit bonne nuit à la lune. Ça marche l’hiver, tu vois. Et puis parfois la lune se pointe en pleine journée. On va faire dodo maman ? Euuuh non, la lune, elle mange là , elle avait faim, elle ira dormir plus tard. Oui, oui tu as bien dit ça.
  • Quand tu dois lui expliquer que tous ses jouets qui s’emboitent de se déboitent, ne sont pas du tout cassés, et que ses jouets en plusieurs morceaux, sont en fait…cassés.
  • Dans le livre des camions, il a découvert le camion poubelle et le livreur de pizza. Depuis tous les camions blancs sont des camions poubelles, et toutes les camionnettes des livreurs, sont des livreurs de pizzas.. Tu ne veux pas tenter de lui expliquer que la poste livre aussi, mais pas des pizzas.
  • Dis toi qu’un jour tu devras lui expliquer la différence entre Guépard et Léopard, et entre alligator et crocodile.
  • Tu lui as appris que les oiseaux volent dans le ciel. Les poissons nagent dans l’eau. Et puis c’est le drame , tu vas au parc, et là, tous les canards nagent dans l’eau. Oui, mais le canard c’est un autre oiseau. Qui nage et qui vole. Help…

Les obligations sociales (qu’il n’a pas)

On ne s’en rendait pas compte, mais c’était le pied quand on était enfant ! Pas de factures à payer, pas de repas à préparer, pas de comptes à rendre !

  • Dis bonjour, dis merci, dis aurevoir, fais un bisou. La plupart du temps il est coopératif, mais parfois non. Tu diras qu’il est fatigué, timide, qu’il a faim, ou qu’il doit s’habituer aux visages inconnus. Ça passe !
  • S’il est habillé comme un sac, s’il ne se lave pas les dents le matin, s’il est tout le temps en training, et même s’il a des tâches partout, personne n’osera te dire quoi que ce soit. Il reste toujours un petit garçon mignon. C’est clair que si toi t’arrives au boulot en training avec une haleine de poney…
  • Il rote en public et tout le monde le félicite. Voilà.
  • Il a le droit de faire des prouts et de s’esclaffer. Dans les avions bondés aussi.
  • Il fait pipi et caca où il veut quand il veut. C’est pas son problème, c’est le tien.
  • Il s’en fou de se lever avant l’heure, ou après l’heure. Son petit dèj sera servi, et tout ce qu’il à faire c’est d’aller s’éclater à la crèche et en plus il a droit à une sieste.
  • Se coiffer ? Pourquoi faire ?
  • Il n’est pas obligé d’apporter une bouteille de vin quand il est invité quelque part. Il peut même retourner tout le salon, courir après le chat, se coucher dans le fauteuil, manger tous les chips sans en proposer aux autres. En plus il reçoit des cadeaux.
  • Il peut souffler les bougies d’anniversaire de quelqu’un d’autre et mettre ses doigts dans la crème fraîche.
  • Il peut nager tout nu, même s’il n’est pas dans un camp de naturiste, sans finir en prison. Mais souviens toi qu’il fait pipi et caca quand il veut.
  • Il ne te dira jamais que ce n’est pas un repas équilibré , si tu n’as rien préparé d’autre que des frites. Il ne sait pas la différence entre glucides, lipides et protides et il s’en fou tant que c’est bon !
  • Il peut danser et chanter n’importe quoi et n’importe comment, on ne lui demandera jamais s’il est bourré !
  • Il ne doit pas avoir un corps parfait pour cet été. Son bidou, ses bourrelets, et sa cellulite sont la norme. On peut pas en dire autant des tiens.

Et oui, on sous-estime la chance que c’est d’être un enfant ! Et toi tu te souviens de tout ce que tu faisais et que tu ne peux plus faire aujourd’hui?

Elodie