Tout le monde a un blog, en passant par Paulette ta voisine, à Kylian 11 ans qui parle de son acné en te faisant des tutos Youtube. La tendance 2.0 a été globalement acceptée par une grande majorité. Cependant une question demeure…

Mais il y avait quoi avant les blogs ?

Avant, on n’avait pas 100 filtres différents, des tronches Snapchatées, et on développait encore nos photos ! On scannait tout nous-mêmes.  Puis il y a eu l’appareil photo numérique. Kodak a fait faillite.

J’ai eu mon premier blog à 20 ans en 2004. Sur SKYBLOG…TROP LA CLASSE. ( ironie 1000%) Je viens d’aller voir, ça existe encore ! C’est toujours aussi moche et je ne comprends toujours pas l’intérêt.

On présentait nos amis avec un nombre incalculable d’adjectifs. On n’écrivait pas d’articles, on racontait sa vie en long et en large au monde entier. Bon, sur Facebook et chez les 12-18, ça n’a pas beaucoup changé, sauf qu’au lieu d’être dans un blog, c’est passé dans les statuts.

Ce n’est pas moi, je préfère préciser.

Dans les années 2000, les ventes de Bescherelle ont sérieusement chuté et l’ère de l’analphabétisation était déjà bien entamée. Encore aujourd’hui, ça me fracture les yeux. Il y a avait un espèce de formatage consensuel, où le but était quand même d’écrire sans ponctuation, avec le maximum de fautes, des phrases incompréhensibles et de préférence dans des polices et couleurs complètement illisibles.

Et alors, puisque ce n’était sans doute pas assez sport, on est passé au langage déformé très louche.

Également, dans la combo parfaite, des photos cul-cul la praline avec des étoiles et des motifs sortis tout droit de paint. Beaucoup de roses avec des épines, des yeux qui pleurent des larmes de sang (très à la mode). Mais aussi des photos portraits 3cm x 3cm pixelisées à mort qui ne ressemblaient à rien de rien. Il faut dire que c’était le début des photos sur GSM, 200 pixels c’était déjà la révolution.

« Il n’est pas tout noir, et je suis pas toute blanche, nous sommes gris, mais c’est je crois la couleur de l’être humain. »

Ne me remercie pas pour ce moment émotion de haute voltige.

Vise-moi la Licorne de l’époque ! C’était de la qualité ça !

On devenait tout fou quand des nouvelles options apparaissaient. Quand tu pouvais mettre ta photo à droite OU à gauche ! Quand on pouvait écrire en multicolore ! La joie quand on a pu insérer des liens youtube ! En plus des photos nazes, et des textes nazes, l’arrivée des musiques toutes pourries. Le début du culte de l’égo. Tu pourras lire la première et la dernière phrase ci-dessous…

Je voudrais quand même te signaler, qu’avant, les GIF c’était plutôt ça :

Et aussi que Confidentielles n’a rien inventé, (les citations qui tournent sur toutes les pages FB, reprises encore et encore, tu vois ?)

A l’époque, le style était juste plus sanglant.

Et enfin, le must du must, tu pouvais être un rebelle et mettre dans ta bio :

Ps: Si MoN sKy Te pLaIs PaS Tu VoiS Ta FeNeTrE En HaUt A dRoiTe Y a UnE PeTiTe CrOiX eT La C PaS DuR Tu ClicK JuSte UnE Fois DeSsUs, PaS 2 FoIs Et MoI Je Te DiS A+ SuR Le W@P…

Si t’es un ancien, TMTC !

Et pour chatter ?

On avait CARAMAIL ! Et oui ! Mon pseudo était nutella-chérie (parce que j’aime le Nutella je précise) et comme j’avais 500 grammes de trop à 16 ans et que je me voyais obèse, je chattais dans un groupe qui s’appelait « Ronde et adorable ».

C’était génial, je me faisais aborder par des pervers sexuels qui pensaient que j’étais une mama black bien potelée et obsédée. Parfois je parlais avec des gens normaux aussi. Alors on montrait qu’on était « in » en disant : ASV ? (âge, sexe, ville ?) on parle en PV ? (privé).

C’est le Tinder 1.0.

J’ai découvert mon premier « lol » et mon premier « mdr ». Instant émotion. C’était en 2000 ! 

C’était LA révolution et on allait à Easy Everything place de Brouckère acheter des tickets internet à l’heure parce qu’on avait ni ordi, ni réseau à la maison. 450 ordis à disposition ! On se faisait draguer par les petits rigolos du rang de derrière qui avait réussi à voir notre pseudo. Puis on allait au ciné, on achetait des vraies places à des vrais gens et elles n’étaient même pas encore numérotées. On faisait même la file pour choisir son menu Pop-Corn.

Ensuite, il y a eu MSN de mes 17 à 24 ans. On pouvait avoir des pseudos à rallonge avec plein d’émoticônes, et même les créer nous-mêmes ! T’avais ceux qui mettaient des paroles de chansons (genre moi, j’avoue), ceux qui mettaient des proverbes (moi aussi), ceux qui écrivaient comme ça : elOdie, trOp coOl, c’esT dE lA bOmbe ! (pas moi) Et tu devais montrer que tu t’y connaissais en abréviations à 2 balles : Put1 c’est trop B1 !

(Bon là , c’est en flamand, j’ai pas trouvé mieux)

Vous vous souvenez quand on pouvait envoyer des sons, et puis des émoticônes géants animés ? Je me souviens bien du Rockeur qui cassait sa guitare, et alors ton écran se fendait pour de faux.

Et ce fameux son, irremplaçable : tududu ! tududu !

Surtout, on pouvait se mettre offline et se déconnecter. Je suis désolée, mais avant on avait encore une vie, et les messageries instantanées n’existaient pas sur les GSM. Donc on avait le droit de mettre : « partie manger » ou « occupée ». De nos jours, on préfère mettre du poulet curry partout sur notre écran de smartphone plutôt que de ne pas répondre !

Le must …c’était de choisir sa police, la couleur, et le caractère. Pas franchement lisible, mais révolutionnaire pour l’époque !

Plus moyen d’écrire en Arial Black Rose gras barré sur Facebook Messenger…nul !

Bref, tout ce qui semblait révolutionnaire il y a 15 ans a fini par disparaitre, donc je pense que rien n’est éternel…Un jour FB et Instagram seront des ancêtres, on on se foutra bien de nous-mêmes.

Sur ce, je vous laisse quelqu’un me parle sur What’s app !

#salut #abientot #lovelove

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Elodie