C’est au détour d’un rayon ésotérique d’une librairie que j’affectionne particulièrement, pour ne pas la nommée, Filigranes, que le titre de ce livre m’a sauté aux yeux. Vous le savez, 2017 a été une année de questionnement, de remises en question, sur le pourquoi et le comment de ma vie, et le sens que je voulais donner à celle-ci.

Alors, je ne vais pas vous faire le topo de mon année, ni mes bonnes résolutions ou mes non-résolutions de 2018. Parce que tout simplement, tout n’est qu’une question de perception. Ce que je considérais comme un échec hier, me mettra peut-être sur la voie d’un plus grand succès demain. Et cela ne s’étale pas sur une petite année, mais bien sur des cycles entiers.

Je me rends bien compte qu’après 10 ans dans le monde du travail, et d’adaptation dans notre société actuelle, car il s’agit bien d’adaptation de survie, et non d’une évidence, que quelque chose ne tournait pas rond chez moi. Mes journées, étaient rythmées de questions existentielles, et la plus récurrente était : Pourquoi ?

Pourquoi, vivons-nous dans un monde absurde, teinté de mal et d’atrocités ? Pourquoi travaillons nous pour enrichir des gens déjà riches, sans but ? Pourquoi faisons-nous toutes ces choses pour finalement courir à notre perte, à la perte de ce monde destiné à nos enfants ?

Vous savez, donner la vie, est un retour à notre propre naissance, et à une chose que tous les humains sur terre voudraient savoir pour donner un sens à leur existence: Quelle est ma mission ?

Si, comme moi, vous n’êtes pas un imbécile heureux qui se contente de sa petite vie monotone et accepte pour argent comptant toutes les absurdités du monde, vous êtes tombé sur le bon article. Ah oui, et n’oubliez pas votre ouverture d’esprit. Il n’y a pas que ce qu’on voit qui existe. Voyez au delà de la matière et de tout ce que la société vous a inculqué depuis tant d’années.

Continuons.

Ce livre donc, que j’ai lu d’une traite, nous explique ce que sont les Indigos de notre époque, cette génération d’âmes arrivées sur terre dans les années 80. Oui, je vais vous parlez d’âmes, d’entités, d’auras, de chakras, aussi simplement qu’une recette de muffin. Ce livre ne se contente pas de décrire le phénomène, et c’est là tout l’intérêt. Il nous donne des pistes pour surmonter cet état d’esprit qui fait de nous, soyons clairs, des espèces de marginaux illuminés aux yeux des autres.

Tout ça, n’est compréhensible que si nous commençons par mettre les choses dans l’ordre et dans leur contexte. Ce que je vais faire dans cette première partie, avant de vous dévoiler des pistes de survie des êtres en avance sur leur époque dans une deuxième partie.

Contexte actuel

Nous sommes dans une ère de grand changement, nous sommes arrivés au point le plus bas dans notre évolution du règne humain. Seuls comptent la matière, le palpable et l’argent. La spiritualité a disparu et la société implose. Dans ce contexte, certaines âmes se questionnent, se réveillent et se disent qu’il y a autre chose que tout cela. Les Indigos, couleur de leur aura, perçoivent les choses au-delà de la matière, en ouvrant un troisième oeil, faisant d’eux des êtres très intuitifs.

Les différentes âmes

On rencontre la première vague d’Indigos dans les naissances des années 40, ce qui donna des enfants Indigos impliqués dans le mouvement Hippie. Ce sont des êtres venus avec des envies de changer le monde, de grands idéaux, des idées radicales.

Ensuite la deuxième vague d’Indigos nés dans les années 60, portent les idéaux de leurs parents dans la matière en améliorant leurs conditions d’existence au travail par exemple. Ils mettent en place des projets pour épanouir le monde.

La troisième vague d’Indigos est née dans les années 80, ma génération donc. Ils choisissent de tracer leur propre route. Leur grande difficulté est de gérer leur ressenti et d’en faire un outil dans leur existence. Ils sont en général des enfants à Haut Potentiel car ils captent toutes les informations qui les entourent et ont de fortes capacités médiumniques. Mais ils doivent apprendre à s’ancrer dans leur existence terrestre.

Et, enfin à partir des années 2000, on retrouve nos propres enfants, les enfants Arc-en-ciel ou Cristal. Ils ressentent le monde qui les entoure de manière physique sans filtre mental. Ils sont de vrais baromètres énergétiques. Leur âme est caméléon, ce qui est bien dans un monde agréable, mais qui peut devenir une faiblesse dans le monde actuel, en étant une source de souffrances.

La prochaine génération d’âmes est attendue dans les années 2020, ce seront les enfants Or. Ils ressentiront tout mais ne seront pas dérangés par leur sensibilité. Ces enfants seront déterminés avec une grande confiance en eux, ils verront la beauté partout. Tous les chemins leurs seront ouverts.

On estime a seulement 3% les naissances où les enfants Indigos, Arc-en-ciel, Cristal ou Or voient le jour.

Quelques caractéristiques de l’enfant Indigo

  • Hypersensibilité aux lieux et aux gens
  • Besoin de justice et de cohérence
  • Indépendance, besoin de se sentir libre coûte que coûte
  • Forces capacités de médiation, prend souvent la défense des plus faibles
  • Inconfort majeur dans les rapports hiérarchiques, exige une hiérarchie saine et respectueuse
  • Facilité de communication avec la nature et les animaux
  • Besoin de moments d’isolation pour se recharger
  • Combats pour des causes diverses et variés
  • Sensation d’avoir un don
  • Besoin de découvrir le monde
  • Difficulté à trouver sa place dans le monde actuel
  • Crée son propre Job, car il cherche le plaisir et le confort
  • Perturbateur des systèmes établis. Par exemple quand quelque chose ne tourne pas rond dans une entreprise
  • Intérêt pour l’intuition et les capacités extrasensorielles
  • Tendances à se poser des questions existentielles et à vouloir les résoudre par un cheminement spirituel
  • Se sent lié à la nature et à la terre de façon générale

Percevoir son aura

Ensuite, l’auteure nous donne des pistes pour percevoir notre aura, et notre aura secondaire, en nous proposant des exercices de méditation. Ce qui nous permet de comprendre quelle est notre mission sur terre, et ce que vous devez aussi réparer de vos anciennes vies. Je n’ai pas encore expérimenté ces exercices, mais lorsque je le ferai, je ne manquerai pas de vous le faire savoir. C’est la première étape pour comprendre votre mission.

Sachez que si vous êtes Indigo, votre aura sera également de cette couleur (c’est tout le principe) : Rouge, orange, jaune, verte, verte pomme, vert forêt, turquoise, bleue ciel ou indigo et violet font parties des couleurs de votre aura secondaire. Cette couleur est différente pour chacun d’entre nous.

Les caractéristiques en fonction des couleurs d’auras sont très étendues, mais voici un bref résumé des couleurs secondaires et leurs interprétations.

Rouge (Premier Chakra) : Le premier Chakra représente nos racines. Vous êtes là pour ancrer les choses sur terre.

Orange : Vous avez certainement quelque chose à faire avec l’art. Les plus grands artistes portent cette couleur. Vous possédez beaucoup de créativité et vous vous exprimer à travers elle.

Jaune : Vous êtes là pour prendre votre place, à avoir confiance, à oser, à surmonter votre timidité et le regard de l’autre.

Vert : Vous allez expérimenter l’amour. Soyez libre d’aimer qui vous voulez comme vous voulez. Affranchissez-vous de la culpabilité.

Vert pomme : Vous devez retrouver confiance en l’amour.

Vert forêt :  Vous devez apprendre à gérer les liens sociaux, développer le lien aux autres.

Bleu Ciel : Vous devez apprendre à vous sentir libre de vous exprimer, de combattre les pressions.

Indigo et violet : Vous êtes là pour développer vos perceptions extra-sensorielles, comme la claire-vision.

L’entre-deux-vies

Entre chaque réincarnation, notre âme se retrouve dans l’entre-deux-plans, celui où nous rencontrons toutes les âmes qui ont le même taux vibratoire que nous. Actuellement les incarnations ont un taux vibratoire extrêmement bas, ce qui fait que les êtres sont habités par la soif de matérialité. Or, la matière n’est qu’une illusion, quand nous mourrons, notre matière disparaîtra et seule notre âme persistera. C’est dans cet entre-deux-plans que nous choisissons, les êtres avec lesquels nous voulons nous incarner ainsi que le lieu. Nous emportons avec nous, nos blessures et fardeaux antérieurs.

Mais toutes les âmes n’ont qu’un seul but : grandir, aimer, pardonner et libérer.

L’incarnation sur Terre

C’est mon passage préféré du livre, car il explique notre venue sur terre de façon tellement belle. Plusieurs mois avant la conception, l’âme entre en contact avec ses parents, puis elle descend dans la matière pour l’habiter. Dans le ventre de sa mère, cet être à cheval entre le monde matériel et l’entre-deux-vies est d’une sensibilité extrême, il sent et capte tout. C’est au moment du passage dans le canal de sa mère, ce tunnel vers la lumière, que l’âme oubliera en grande partie d’où elle vient, qui elle est, et ce qu’elle est venue faire sur terre. La façon dont nous arrivons sur terre, peut avoir un impact sur notre avenir, comme la césarienne, le cordon autour du cou, par le siège, prématuré, dépassement de terme…ce que nous vivons dans le ventre de notre mère ainsi que notre naissance est profondément ancré dans la mémoire de nos cellules pour toute notre vie.

L’enfance

Les enfants ont tous des perceptions extrasensorielles que nous les adultes perdons avec le temps. Les enfants Indigos ou Cristal, sont naturellement des télépathes, peuvent lire dans nos pensées ou communiquer avec les animaux. Leur capacité empathique est innée et ils ressentent les états d’âmes des personnes autour d’eux. Ils sont naturellement médiums, ils peuvent voir des êtres : des êtres élémentaires (esprits de la nature), un leurs guides, un être ou un animal décédé.

Ici, l’auteure nous propose également des rituels pour les enfants que cela affecte, afin qu’ils ne soient plus dérangés. Elle insiste sur le fait de ne pas minimiser ce que l’enfant raconte ou de lui dire que ça n’existe pas. Mais, de lui demander au contraire ce qu’il voit et ressent.

Les enfants Indigos ont besoin de cohérence, qu’on leur explique les choses, qu’on leur dise la vérité. Ils ont également besoin de structure et de plans établis. Ils vivent naturellement dans l’instant présent.

Dans le prochain article, je vous expliquerai pourquoi les enfants Indigos ou Cristal ne sont pas adaptés au système scolaire actuel, mais aussi  leur adolescence, leur vie d’adulte et leur parentalité.

Et bien sûr, pour terminer les pistes de survies pour transformer la sensibilité en atout et survivre en société.

Encore un peu de patience et à bientôt pour la suite.

Source : Joëlle Chautems. Être Indigo sans avoir le blues. Éditions Favre.

Elodie